La féria de Nîmes, un évènement unique en son genre !!

Nîmes, une ville qui a tant à offrir !

Ville de taille moyenne située dans le sud de la France entre la mer Méditerranée et la chaine de montagnes des Cévennes, assise au pied de collines recouvertes par la garrigue on retrouve à Nîmes un climat réputé pour être très agréable. La commune de Nîmes comporte approximativement 150 000 habitants et son aire urbaine comptabilise presque 250 000 habitants. Ce qui la place dans les 40 plus grandes aires urbaines de France.

Néanmoins, le climat n’est pas la seule chose qui attire les visiteurs, mais bel et bien ses monuments hérités pour la majorité de l’ère antique romaine telle que les arènes, la maison carrée, la tour magne et tant d’autres monuments qui en font toute sa richesse culturelle. C’est pour ces raisons que ladite charmante ville est surnommée de « Rome Française ».

Pour en revenir à nos moutons je vais vous parler de la Féria ou plus exactement des Férias en effet à Nîmes il n’y a pas une, mais bien deux Férias différentes dans l’année, celle de la Pentecôte et celle des vendanges. Si l’ambiance est sensiblement identique, il y a tout de même de petites différences que je vais vous expliquer par la suite.

La Féria de Pentecôte, le St Graal des amoureux de Féria ?

C’est surement l’événement majeur annuel de Nîmes, il jouit d’une grande renommée nationale, mais également internationale. Elle débute le jeudi précédent le lundi de Pentecôte et se termine lors de ce fameux jour qui est nationalement férié depuis quelques années. Ce qui fait un total de 5 jours de festivités sans interruption. Mais alors que se passe-t-il durant cette période ?

Pour commencer le jeudi soir se déroule la Pégoulade, un grand défilé composé de plusieurs groupes de personnes et de chars qui s’organisent autour d’un thème qui change chaque année. Ce cortège fait le tour de la ville en étant regardé, suivi, acclamé par des milliers de spectateurs.

Dans un tout autre genre, on retrouve la culture taurine et la tauromachie, on peut assister à des corridas qui se tiennent naturellement dans les somptueuses arènes et ceci tous les midis et soirs pendant toute la durée de la Féria. Il y a également les Encierros et Abrivados qui se déroulent dans les rues de la ville.

En cette année 2012 la Féria de Pentecôte fêtait ses 60 ans autant vous dire que beaucoup de touristes ont fait le déplacement et ont sans aucun doute appréciés leur séjour. D’après les chiffres officiels, ce serait un bon million de personnes qui circuleraient dans la ville durant les 5 jours, et ce chaque année.

La Féria des vendanges !

Également appelée petite sœur de la Féria de Pentecôte, elle se tient chaque année le 3e week-end de septembre. Cette année, elle fêtait ses 34 ans. Pour cette fête de bien plus petite envergure, il n’y a pas de Pégoulade, elle attire moins de monde, cependant on y retrouve toujours des corridas et différents spectacles, l’ambiance y est beaucoup plus familiale ou plus exactement communautaire. En somme, c’est une grosse fête de village.

Même si c’est un événement de bien moins grande ampleur que sa grande sœur, il n’en reste pas moins que cette fête reste dans la bouche et dans la tête de chaque Nîmois.

 L’énorme ambiance nocturne comme point commun !

Je vous ai parlé des divergences, il est maintenant grand temps de vous parler des ressemblances.

Commençons par le commencement, nous prendrons 18h comme heure de départ, heure vers laquelle la corrida va commencer. Les spectateurs sont toujours au rendez-vous, les places sont vendues longtemps à l’avance et partent à une vitesse fulgurante. Seuls quelques chanceux pourront être présents, en effet les arènes ne contiennent que 25 000 places. En sortant de ce spectacle grandiose, les participants se retrouveront … au bar étonnant n’est-ce pas ? Il faut savoir que la boisson officielle de la Féria est la sangria, c’est donc autour de ce petit verre que va se rassembler la horde de joyeux lurons !!

Le concert prend place juste à côté des arènes, il commence peu après la fin de la corrida. On y retrouvera de grands groupes plus ou moins connus en fonction du jour et surtout de la Féria. Il en va sans dire que pour la Féria de Pentecôte on apercevra plus facilement des artistes internationalement connus que pendant celle des vendanges. Entre deux chansons, vous pourrez aller savourer une bonne gardiane ou une paëlla, non loin du concert !?

Il est déjà 22 heures, la foule commence réellement à se densifier il devient de plus en plus difficile de circuler sur les axes majeurs du centre-ville. Les individus s’amassent autour des comptoirs, dansent, discutent, boivent, c’est à ce moment précis que l’on peut dire que c’est parti pour une nuit de folie. En ce qui concerne l’ambiance nocturne de la Féria il ne faut pas si tromper cela se résume principalement par trois mots :

– Picoler, avec modération bien entendu même si certains tendent à oublier ce détail.

– Communiquer, la Féria est l’occasion de faire des rencontres avec des groupes de personnes venues de contrées plus ou moins lointaines afin d’échanger nos ressentis et points de vue. Tous les générations et milieux sociaux se mélangent ce qui donne vie à cette ambiance festive et surtout très conviviale. Ainsi les plus extravertis et décomplexés d’entre vous pourront aller jusqu’à discuter, mais aussi troquer nos breuvages, foulards, chapeaux, et tous autres équipements avec d’autres fêtards en moyenne toutes les 15 minutes. Sur une soirée entière, ça fait un bon paquet de rencontres qui sont pour la plupart très fructueuses et dont on garde de bons souvenirs.

– Danser, la Samba ? Non, traditionnellement c’est plutôt le flamenco qui se dansait lors de la Féria, mais aujourd’hui c’est beaucoup plus les musiques paillardes et les hits du moment qui ont du succès.

Après avoir fait le tour des ruelles de Nîmes, il est temps de trouver une bodega, ça ne sera pas trop compliqué, en effet il y en a plusieurs dizaines réparties un peu de partout. Attention tout de même, à partir d’une certaine heure il deviendra difficile de rentrer dans l’une d’entre elles, en l’espace de 45 minutes elles passent d’un état vide à un état complet.

En théorie après avoir vécu toutes ces épreuves vous devriez avoir envie de prendre un peu de repos bien mérité (pour les plus fêtards sachez que l’animation se fait jusqu’à 5h du matin). Alors surtout prudence sur le retour notamment pour ce d’entre vous qui prendrez leurs véhicules, pensez à souffler dans le ballon et s’il vire au vert on reste sur place.

Les petits défauts de la Féria de Nîmes !

Je pense que le plus gros problème de la féria est l’abus d’alcool, à partir d’une certaine heure la ville se transforme en un mélange entre un ring de boxe et un toilette géant. La cause principale est l’état lamentable dans lequel finissent certaines personnes. Je ne vais pas vous faire une dissertation sur les effets néfastes de l’abus d’alcool et drogues en fin de soirée.

L’autre problème majeur de la Féria réside dans le fait que plus les années passent plus cet événement devient commercial. Je vous parlais tout à l’heure notamment de bonnes sangria et gardiane et bien sachez que ça devient de plus en plus difficile dans trouver d’une excellente qualité. C’est dommage, mais, je pense que ce constat ne s’établit pas seulement pour la Féria, mais, pour bien d’autre chose dont nous sommes les témoins chaque jour.

L’heure est au bilan…

La Féria de Nîmes attire de nombreuses personnes, il est donc déconseillé de s’y rendre si vous êtes agoraphobe. Le cadre romain associé à une ambiance espagnole font de la Féria un événement très prisé par un large panel d’individus. Pour certains la tauromachie et/ou l’alcool qui coule à flots durant les festivités sont des choses qualifiées de détestables, mais je suis au regret de vous annoncer que sans les corridas et les bars la Féria ne serait pas la Féria !! Même si certaines attitudes peuvent paraitre non conformes à l’éthique, presque toutes les personnes qui ont connu la Féria en gardent de bons souvenirs et reviennent la faire année après année dans la mesure du possible !!

2 réponses à “La féria de Nîmes, un évènement unique en son genre !!”

  1. Amelie dit :

    j’adore tes articles, ils sont riches en informations ! vive le toto journal !!!!!!!!!

  2. thomas dit :

    Haha merci miss !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *