5 raisons de combattre la dépendance des nouvelles technologies au quotidien !!

Contrarié par la manière dont les nouvelles technologies et notamment Internet ont changé ma vie et surement la vôtre, j’ai décidé de reprendre le contrôle.

Depuis sa création, Internet a été exposé comme un vecteur de liberté, un moyen d’échange avec l’autre bout du monde de manière instantanée, sécurisé, et sans contraintes.

Mais avons-nous toujours notre liberté ? Il est grand temps de faire le point sur l’utilisation des nouvelles technologies pour les remettre « à leur place ».

Le téléphone, plus nocif que la cigarette,

Le réveil sonne, j’ouvre les yeux, je tends le bras non pas pour saisir et allumer une cigarette, mais bel et bien pour saisir et allumer mon téléphone.

Il est devenu le premier réflexe de très nombreuses personnes. Puis, tout au long de la journée, telle une drogue nous allons régulièrement le consulter pour répondre à un besoin irrépressible.

Vous pensez pouvoir arrêter quand vous le souhaitez ? Pouvoir contrôler cette envie ? Ce n’est malheureusement pas le cas. D’après une récente enquête, 92% des Français seraient incapables de passer une journée sans Smartphone et 9% préféreraient perdre leur animal de compagnie plutôt que leur Smartphone -_-‘.

Est-ce que c’est votre main que je vois trembler ?

Pas de temps mort grâce au téléphone,

Auparavant, il y avait immanquablement des temps d’attentes, des moments pour ne rien faire, pour méditer. Aujourd’hui, le Smartphone est venu engloutir l’ensemble des micro-moments de notre vie où nous étions oisifs.

Sortir son téléphone est devenu le nouveau réflexe par défaut lorsque l’on doit attendre plus de 5 secondes pour quoi que ce soit.

Un bref moment de silence dans une conversation et comme par enchantement, voilà un prétexte pour le consulter. En effet, profiter du silence dans une conversation est devenu impensable. S’il y a un blanc, il faut le combler par la présence froide et sans âme du Smartphone.

Internet pour masquer ses pensées personnelles,

Conséquence directe du point précédent, le Smartphone est venu colmater chaque instant qui était l’occasion de réfléchir. Comme si la peur de se retrouver seul avec soi-même c’était installé.

Prendre du recul sur soi, sa vie, ses aspirations, … est ainsi devenu complexe puisque nous préférons parasiter nos propres réflexions en lisant des tweets de personnes que nous ne connaissons pas vraiment. Notre cerveau s’en retrouve formaté, en effet, nous adhérons sans hésitation à l’opinion de la communauté sans prendre le temps de réfléchir. L’image que nous renvoyons est devenue plus importante que notre propre philosophie de vie, ce qui a pour effet de faire naître la frustration chez nombre de nos congénères.

Le besoin de partager ce que l’on voit sur les réseaux sociaux,

Que les réseaux sociaux changent la manière de travailler et la relation avec les autres c’est un fait ! Mais pourquoi faut-il qu’il change aussi notre rapport au monde ?

Je me souviens d’une époque lointaine où, pendant les vacances je profitais des paysages un sourire aux lèvres avant de manger un bon repas en discutant pendant des heures. Et cela me suffisait comme notion de partage.

Maintenant, « partager » signifie que le premier réflexe devant un beau paysage, devant une belle assiette, c’est d’en prendre une photo pour l’exposer sur la place publique après lui avoir appliqué un filtre.

Est-ce qu’il s’agit réellement de partage ? Ou est-ce que l’objectif est de chercher une sorte d’approbation d’amis lointains ?

Empiéter sur les conversations en « face à face »,

À force d’y partager les petits et grands bonheurs de notre vie, les personnes qui nous sont le plus proche apprennent des informations capitales en surfant sur les réseaux sociaux.

J’ai ainsi régulièrement le désagrément de découvrir de bonnes nouvelles grâce aux réseaux sociaux et, je regrette que l’information soit d’abord communiquée de manière indéfinie avant d’arriver à mes oreilles de manière personnelle.

Résistance aux nouvelles technologies,

Il ne faut pas mal me comprendre, les nouvelles technologies sont la meilleure chose qui me soit arrivée. Je suis véritablement passionné par celle-ci. Mais ce monde d’informations, d’instantanéité, de notifications, n’a pas que du bon.

Nous avons tendance à glorifier l’innovation dans ce qu’elle apporte dans nos vies.

Pour moi, l’heure est venue de combattre les nouvelles technologies, de me dresser face à elle pour en prendre le contrôle. Décider quelle place elles ont dans ma vie et quand je souhaite m’aménager un peu de temps sans elles.

Et vous, comment luttez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *